Voici un texte que j'ai trouvé sur un site consacré à l'utilisation des fonds européens pour financer des actions de développement dans ma région :
"Le programme de développement rural doit inclure conformément au Réglement de R1698/2005 une évaluation ex ante. Dans son article 85, le règlement précise que l’évaluation ex ante représente le point de départ pour l’évaluation in itinere dans le Cadre Commun de Suivi et d’Evaluation (CCSE), constituant la base pour un suivi efficace et les évaluations à mi-parcours et ex-post, en s’assurant de l’existence d’objectifs explicites et quantifiés et d’indicateurs appropriés reflétant les objectifs stratégiques et opérationnels du programme".

     Wikipedions pour être moins bête ce soir.... Ex ante est une locution latine signifiant « au préalable ».Dans la finance, l'expression concerne la prévision et les estimations de retours sur investissements.Dans le domaine du recrutement, l'expression concerne la prévision et les estimations des ressources humaines nécessaires à la réalisation d'un projet d'envergure.Elle s'oppose à la locution ex post signifiant « après les faits ». Ok mais in itinere???? En chemin peut être? ah l'article wikipedia est à venir..... Je surfe et je tombe sur un site ministériel du CEDIP que je n'ai pas le droit de citer mais dont je peux donner le portail: http://www.cedip.equipement.gouv.fr/evaluation-in-itinere-a145.html .... Promenez vous dans les pages evaluation ex ante, evaluation ex post et benchmarking.... On croirait lire du Molière!!!! Les medecins qui parlaient un langage incompréhensible pour le vulgaire pékin!!! Euh excusez moi le vulgum pecus"!

     Ce que je retiens de tous cela c'est que ces expressions proviennent du langage bancaire, et oui c'est le pognon qui mène l’Europe!....

     J'ai oublié de vous donner le titre du texte où j'ai trouver ce galimatias: "Évaluation ex-ante du Programme de Développement Rural de l’Hexagone 2007-2013 (PDRH)"

     On aurait pu dire "Évaluation préalable du programme de développement rural de la France 2007-2013" mais cela fait moins chic et même un tantinet Gaullien!!!!! Mais surtout c'est compréhensible pour le vulgum pecus, quelle faute de gout!